• Face à mon destin, je contemple avec chagrin

    Toutes ces années passées…

    Toutes ses blessures qui ont lacérées mon cœur imparfait

    Tout ce gâchis … vous messieurs je vous maudis

    D’avoir un jour partagé ma vie et de m’avoir trahi

    Je me remets encore en question

    Et là fuse des tonnes de questions mais à quoi bon

    Ce qui est fait est fait, et tout est contrefait...

    Deux mariages, deux divorces je n’ai plus la force...

    De briser mon écorce …

    Mariée trop jeune, pour échapper à mon bourreau

    Mais cet homme là s’est moi qui l’ai fait monter à l’échafaud

    Alors qu’il était le plus beau … tout ça pour un pauvre salop

    Qui un jour a brisé ma peau … et m’a mise en lambeaux

    De ces deux là j’ai reçu le plus beau des cadeaux …

    Ils m’ont offert mon plus beau trésor …

    Et tout cela ça vaut de l’or …

    Depuis il n’existe plus que des tempêtes plus jamais je n’aurais d’accalmie

    Ainsi va la vie … je l’ai compris aujourd’hui

    Je suis tellement noire que jamais je ne sortirais de mon cauchemar

    J’ai beau chercher j’ai beau crier …

    Ma vie n’est qu’un immense gouffre dépeuplé …

    Les hommes qui ont partagés ma vie …

    Y ont fait le vide aussi …

    Le dernier ras de marée a encore tout emporté

    Bien pire il m’a littéralement brisé contre le plus gros rocher

    Je ne sortirais jamais de cette tempête …

    J’ai mal à la tête …

    Je crains la nuit sur la terre … mes yeux fuient de partout

    Je crois que cette fois je suis au bout du bout

    Je suis à genoux …

    Je me tourne vers l’horizon et je me dis à quoi bon

    Si s’est encore pour souffrir je préfère en finir

    Je vais rester ici en recluse … je ne veux plus être une muse

    A quoi bon puisque si je ne m’abuse … il n’y a que le mauvais qui fuse

    Je doute maintenant bien trop de moi pour avancer à grand pas

    Alors je reste là à contempler tout ce désastre autour de moi …

    Et je laisse monter ces marées de sel dans mes pupilles …

    La dernière flèche a tirée dans le mille …

    Je deviens débile … je suis trop fébrile …

    Je retourne sur mon ile …

    Je n’y vois plus le soleil il s’est couché derrière l’horizon

    Et cela pour de bon … je signe l’abandon …

    Je vous en demande pardon … mais je me dis à quoi bon

    Je suis vide, je suis livide …Et mon cœur à jamais se vide …

    Je retourne dans mon cauchemar cette fois j’en ai marre

    Je n’ai plus envie … je n’ai plus ma place ici

    Pour moi s’est fini … je dis adieu à cette putain de vie

    Ou jamais rien ne me souries ...

      

    vivre ou survivre ... être heureux ou malheureux ...

    vivre seule ou être à deux ... 

    moi je reste seule et je sais que je serais bien mieux ...

    je ne veux plus aimer ... je ne veux plus pleurer

    je ne veux plus donner ... mon coeur est à jamais fermé ...

    il reste à present aux abonnés absents...

    ainsi j'irais de l'avant ... sans souffrir pour autant

      

     

     


    6 commentaires

  • 1 commentaire
  • L abandon elle connaît, et ce depuis son plus jeune âge

    Pour elle un homme ne sera jamais sage …

    Ils ont l’art et la manière de faire de sacrés ravages …

    Et on y laisse notre plus beau plumage …

    Son dieu, son repère … s’était son père

    Mais il n’a pas su faire … lui aussi l’a abandonné …

    Il n’a pas su, ni pu la protéger …contre ce bourreau qui l’a à jamais dévasté

    Pour lui elle n’a aucun respect … Son enfance il a contrefait

    Il l’a détruite … son rapport avec les hommes en est à jamais faussé  

    Il l’a souillé, elle est a jamais salie,

    Elle est à jamais meurtrie

    Il lui a volé ce qu’elle avait de plus précieux

    la jetant vivante dans un monde en feu ...

    Il lui a volé son enfance … l'a privée de son insousciance  

    la plongeant à jamais dans un monde d’impertinence

    Conjugué de violences…

    Pour elle tous les hommes sont des salops, ils brisent toujours ce qu’il y a de plus beau  

    Triste constat et triste regard qu’elle porte sur eux …

    Son regard est à jamais en feu …

    Elle ne leur accorde aucune confiance... Pourtant elle en a porté des alliances …

    Elle traine chaque jour un peu plus son fardeau

    Rien ne sera plus jamais beau … Il a marqué à jamais sa peau,

    Elle le maudit mais son mal est viscéral … Son destin en est presque banal

    Une partie d’elle est à jamais morte... Pourtant il faut qu’elle s’en sorte

    Alors elle avance coute que coute... Quitte à aller tout droit sur la banqueroute

    Chaque fois qu’elle a accordé sa confiance... Tout ceci l’a mené à la déchéance …

    Toutes ses histoires sont fausses … Elles la conduisent tout droit dans la fosse …

    Quel regard peut elle bien porter sur son futile passé

    Un ras de marée qui a tout dévasté …

    Un regard si noir qu’il fout le cafard … Elle est à jamais le vilain petit canard

    Vilain petit canard qu’on rejette d’un regard goguenard

    Et pourtant par amour elle a tout donné jusqu'à s’en oublier

    Elle a aimé un autre plus qu’elle-même

    Mais pour lui elle n’était qu’une chienne

    Une chienne perdue sans collier... Force d’avoir trébuché …

    Il l’a trahit, elle le maudit … par sa faute elle pleure aujourd’hui

    Son cœur il a détruit son âme est en cendres aussi…

    Mais elle sait que c’est une des leçons de la vie

    Celle dans laquelle elle survie

    Pour elle tous les hommes sont égaux …

    Mais ils ne sont  pour elle, que synonyme d’échafaud

    Alors elle continue de déverser ses maux … Peut être ainsi trouvera t’elle le repos …

    Et les cicatrices se refermeront sur sa peau …

    Un jour aura-t-elle droit au plus beau …

    Mais jamais elle n’effacera ce bourreau qui lui a volé son innocence

    Et qui ne lui a laissé aucune chance

    Depuis le début s’est lui qui mène la danse

    Elle doit s’infliger des sentences... Et pourtant elle rêve de romance …

    Elle doit terrasser ses démons … Et dieu sait qu’elle en a, à foison

    Alors elle renfile son armure …

    Et demain ou le temps venu elle leur rira à la figure …

    Non elle ne lâchera pas ce serait le faire trop plaisir elle sait ça  …

    Mais dur sera son combat … on ne guérit pas comme ça de tout cela

     

     


    5 commentaires
  • Hope est tombée …

    Elle est plus que blessée

    Elle est meurtrie … elle s’éteint sans bruit

    Sa vie elle la projette dans l’oubli

    Rien n’a plus de sens, Sa vie part en contre sens

    A trop vouloir y croire, Elle a fini dans le noir

    A trop vouloir aimer, Elle a fini par tomber …

    Rien ni personne ne pourra la relever

    Cette fois elle est plus que dévastée

    Son âme se fane … Ses larmes coulent

    Elle se refugie en boule, Elle en est presque saoule

    Elle crie mais personne ne l’entend

    Et pourtant …

    La douleur se lie sur son visage

    Son regard n’en est pas plus sage …

    Ses yeux sont en feu … Son esprit à mille lieux …

    Elle a mal … Mais son destin est banal …

    Le poison a fait son effet …

    Son bonheur sera a jamais contrefait …

    Elle n’a plus gout à rien

    Personne ne la retient …

    Les idées noires s’est son purgatoire

    Elle voudrait appuyer sur la touche reset …

    Formater tout ce qui se chamboule dans sa tête

    Mais c’est un geste impossible voir illusoire

    Elle vit dans un cauchemar …

    Elle croise pourtant des regards …

    Mais ils ne la reconnaissent pas …

    Elle va là ou son chemin la mènera …

    Et si s’est au trépas … s’est que cela devait finir comme ça

    Peut être qu’enfin elle trouvera la paix là-bas …

    Mais elle n’a plus l’envie de se battre

    Alors elle se laisse abattre …

    Sa douleur danse avec la solitude …

    Pour elle s’est une habitude …

    La solitude est venue la chercher …

    La douleur est venue la fauchée

    Elle l’attendait là tapit dans un coin …

    Aujourd’hui elle sait qu’elle n’a plus de demain …

    Elle leur lâche la main …

    Elle implore la délivrance en lui criant viens …

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    des mots pour mes maux

    Juste un besoin d’écrire …Comme pour effacer le pire …

    Un besoin d’éradiquer pour arrêter de saigner

    Un besoin de conjurer le sort qui vient de tomber

    Mon âme est blessée mon cœur s’est vidé

    Il était mon présent mon futur …

    J’avais tombée l’armure

    Je lui ai tout donnée …

    Il a tout reprit … et ceci sans bruit

    Doucement il s’est éloigné je n’ai rien vu arriver

    Et pourtant tout mon être ne peut cesser de l’aimer

    Je ne comprendrais jamais pourquoi

    Il a choisit encore ce chemin là

    Je me demande pourquoi il était revenu vers moi

    Ses je t’aime sonnaient ils faux ?

    En tout cas ils m’ont conduit à l’échafaud

    Je suis tombée et mon âme blessée ne cesse de saigner

    Mon cœur s’est perdu … il ne respire plus

    Privé de son oxygene il en devient bleme

    Je voudrais hurler … mais aucun son ne sort de mes poumons

    Je me dis a quoi bon … mais mon cœur dit oui et ma raison dit non

    Comment ne plus infiltrer ce venin …

    Comment effacer son chemin …

    Il reste a jamais mien il ne le sait que trop bien

    Je suis passée du coté de l’oubli lui il est en vie

    Moi juste en survie …

     


    18 commentaires
  •  

    Il était mon jour ..Il était ma nuit

    Il était mon cœur ..Il était ma vie

    Il a tout gâché ...Il a rien compris

    Je suis seule ce soir ... Je suis dans la nuit …

    Il m’a tant aimé ... J’ai cru y arriver

    Mais il m’a lâché ... Et je suis tombé

    Je suis tant blessée ... Mon cœur a saigné

    Mes rêves il devasté ...

    Mon âme s’est littéralement consumée

    Je dois avancer pour ne plus pleurer

    Mais le temps se fait moqueur

    Il ne sèche pourtant pas mes pleures

    Je suis loin de lui  ... Mais il reste ici …

    Gravé au plus profond de moi

    Comme un petit feu, qui ne s’éteindra pas

    J’ai choisi de quitter son chemin

    C’était pour mon bien

    Mais il reste mien …Même loin de ses mains

    Mon cœur lui appartient  ...Il le sait très bien

    Pourtant j’ai décidé d’écrire le mot fin …

    Qui sait ce que sera demain …

     Moi je n’en sais rien ... Je ne suis pas devin

      

     

     

     


    1 commentaire
  • ...

    mon youtube

     

    J’ai éteint la lumière y’avait plus rien à faire

     J’ai baissé le rideau j’étais devenu son fardeau

     J’ai lâché des mots …

     Je suis mal dans ma peau

    Je n’ai pas de rancœur …

    Je lâche juste des pleures …

    Il reste mon grand amour

    Celui placé au plus haut de ma tour

    Il était … ce que je voulais

    Mais le destin en a décidé encore autrement aujourd’hui

    Je vais continuer sans lui …

    Il reste mon amant mon amour

    Je crois que je l’aimerais toujours

    Mais le destin s’est fait vautour

    Il nous a encore joué un sale tour …

    Alors advienne que pourra

    Je dois prendre sur moi

    J’ai baissé le rideau …

    Je suis mal dans ma peau

    Et pourtant avec lui je voulais ce qu’il y avait de plus beau

    Mais dans la vie rien n’est jamais acquis …

    La preuve encore aujourd’hui

    Je pleure … et lui il rit … enfin j’essaie de m’en persuader aussi

    Il est sans doute soulagé

    Je l’ai libéré

    Libéré de ses chaines

    Celles qui le retenaient aux miennes

    Et même si je dois évacuer ma peine …

    Je sais que celle-ci n’est pas veine

    Que j’ai prêt de moi des anges gardiens qui veillent sur moi

    Je dois tourner la page …

    Même si mon cœur enrage …

    J’ai choisi mon enfer …

    Je ne suis pas très fière

    C’était la seule solution …

    Nos êtres ne sont pas fait pour vivre a l’unisson

    Et pourtant ils sont reliés par la passion

    Je demande pardon …

    D’avoir cru en cette passion

    Mon cœur est en prison …

      

    Un seul être en détient la clé …

    Saura t’il entendre le cri que je suis entrain de pousser …

    Et venir enfin me libérer

    Du le cachot ou je me suis enfermée ...

     

     


    votre commentaire
  • ...

    Chut ... ecoute    

    mon youtube

     

    Elle était comme le ciel d’avril
    Un éclat de soleil dans les yeux
    Une enfant née de l’étoile étincelante
    Le feu au fond de son cœur
    Éclatante comme le jour
    Faisant fondre la neige
    Dévorant le froid
    Octobre et avril

    Il était comme le ciel glacé
    Dans la nuit d’octobre
    Le plus sombre nuage
    Un orage infini
    Venant du fond son cœur
    La neige la plus froide
    Le plus profond frisson
    Anéantissant sa volonté
    Octobre et avril

    Semblable à la haine et l’amour
    Dans des mondes différents
    Dès le commencement, cet amour fatal était comme du poison 
    Comme la lumière et les ténèbres
    Dans des mondes différents
    Dès le commencement, cet amour fatal était comme du poison 
    Nous étions comme des armes chargées
    Sacrifiés à nos vies
    Nous étions comme un amour ruiné
    Mourant d’envie de se reconstruire
    Flambeau fatalFrisson final
    L’amour était destiné à tuer
    Octobre et avril
    Semblable à la haine et à l’amour
    Dans des mondes à part
    Dès le commencement, cet amour fatal était comme du poison 
    Comme la lumière et les ténèbres
    Dans des mondes à part
    Dès le commencement, cet amour fatal était comme du poison 
    Haine et amour
    Dans des mondes à part
    Dès le commencement, cet amour fatal était comme du poison 
    Lumière et ténèbres
    Dans des mondes à part
    Dès le commencement, cet amour fatal était comme du poison 

     des mots pour mes maux 

    Traduction de october and april the Ramsus et Anette Olzon

     


    1 commentaire
  • des mots pour mes maux

    Es-tu celui
    Le voyageur dans le temps qui est venu
    Pour guérir mes blessures, pour me guider jusqu'au soleil
    Pour marcher sur ce chemin avec moi jusqu'à la fin des temps
    Es-tu celui
    Qui brille dans la nuit comme des lucioles
    L'éternité d'un ciel du soir
    Face au matin yeux dans les yeux
    Es-tu celui
    Qui partagera sa vie avec moi
    Qui plongera dans la mer avec moi
    Es-tu celui
    Qui a eu assez de douleur
    Et ne veux plus ressentir la honte, plus jamais
    Es-tu celui
    Dont l'amour est comme une fleur qui a besoin de la pluie
    Pour laver le sentiment de douleur
    Qui des fois peut guider à la chaine de peur
    Es-tu celui
    Qui marchera avec moi dans un jardin d'étoiles
    L'univers, les galaxies et Mars
    La supernova de notre amour est vrai
    Es-tu celui
    Qui partagera sa vie avec moi
    Qui plongera dans la mer avec moi
    Es-tu celui
    Qui a eu assez de douleur
    Et ne veux plus ressentir la honte, plus jamais
    Es-tu celui
    Qui partagera sa vie avec moi
    Qui plongera dans la mer avec moi
    Es-tu celui
    Qui a eu assez de douleur
    Et ne veux plus ressentir la honte, plus jamais
    Es-tu celui
    Es-tu celui
    des mots pour mes maux
    Traduction are you the one winthin temptation ...

    une musique qui me parle et me dechire les tripes ...

      


    1 commentaire
  • Moment de solitude ou règne l’incertitude

    Des doutes plein la tête …

    Le cœur n’est plus en fête …

    Des comportements qui n’ont rien à voir avec avant

    Est-ce juste un manque de temps …

    L’absence aurait elle eu raison de nous …

    L’absence nous mettra t’elle à genoux

    Je ne sais pas … je ne sais plus …

    J’avoue je suis perdue …

    Un manque de confiance tout simplement

    Trop d’images de notre avant …

    Mais j’avance  bon-an  mal-an

    J’ai peur de me perdre à nouveau

    Peur de remonter a l’échafaud …

    Je ne suis pas si bien que ça 

    Tu es loin de moi …

    Mais toi ???

    Fais un geste, exprime-toi …

    Ou je me perdrais malgré moi

    Des comportements bizarres

    Qui laisse mes yeux et mon cœur hagard

    Comme un besoin de conjurer …

    Juste coucher sur le papier

    Tous ces maux qui n’appartiennent qu’à moi

    Qui auront peut être un jour raison de toi

     


    1 commentaire
  • Instants magiques …

    Tendresse bénéfique …

    Même si ce cœur me pique

    Je prendrais tous les risques

    Juste pour le serrer encore une fois

    Juste pour le sentir se blottir contre moi

    Juste pour réchauffer mon âme transit de froid

    Juste pour quelques instants je voudrais qu’il n’appartienne qu’à moi

    Encore rien qu’une fois …

    Même si c’est la dernière fois

    Je t’aime et voila et je prendrais tous ces risques rien que pour toi

    Les risques ne sont rien comparés à tout cela

    Et ce que je pourrais ressentir au fond de moi

    En étant encore quelques instants prés de toi

    Toi mon âme sœur sans laquelle je n’existe pas

    Je t’aime peut tu comprendre cela

     Mon âme te le crie … mais mes cris parviendront ils jusqu'à toi ...

      


    votre commentaire
  •  

     

    Monde de souffrances …

     

    Monde d’indifférence …

     

    Monde emplit d’incompétences

     

    Monde emplit de violence …

     

    Emplit de silence …

     

    Entrez dans la danse  ... Ou subissez la sentence

     

    Ses douleurs ont pansent  .... Mais rien n’avance …

     

    C’est la faute à pas de chance

     

    Pourquoi tant de malheur

     

    Pourquoi tant de rancœur

     

    Quand tout pourrait être douceur ...

     

    Bonheur …

     

    Alors qu’il n’existe que les pleurs

     

    Le glas sonne … le gong résonne

     

    Le froid s’installe … le bonheur détale

     

    Vie de misère … en permanence croiser le fer

     

    Avoir un cœur de pierre pour fuir toute cette misère

     

    C’est de bonne guerre, mais ça ne va pas de paire

     

    Mon regard ne peut fuir toute cette souffrance

     

    Mon regard ne peut fuir cette indifférence ...

      

    Mon regard ne peut se detourner ...

      

    Mon coeur continue de saigner ...

     

    Cela me mènera sans doute à la démence …

     

    Mais c’est peut être là ma délivrance ...

     

     

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Juste très envie d'être prêt de toi

    De me blottir dans le creux de tes bras

    De t'aimer encore et encore

    Jusqu’a n'en plus pouvoir

    Donner le meilleur de moi même

    à celui qui sait me rendre ...

    Tout l'amour que je lui porte au delà des préjugés

    Au delà des interdits

    Un besoin inavoué de me sentir aimée

    Convoitée …. Désirée ...

    Pour ce que je suis ...

      pas pour ce que je peux représenter ...

    Une soif inassouvie de t'aimer

    de te donner l'amour que tu mérite

    D’abreuver cette soif ...

    de sentiments et de tendresse qui nous lies

    Juste te sentir me murmurer à l'oreille …

    je t'aime ma reine

    Ce mot qui me manque tant !!!

    Ta reine je le suis à jamais et le resterais

    Un manque de toi que je ne peux combler

    Une absence que je ne peux conjuguer

    Un verbe « aimer »

    que toi seul sais conjuguer avec moi

    Dans la plus douce et parfaite des harmonies

    parce que tu es ma vie l'autre moitié de moi

    celle sans laquelle je ne vis pas

    Je ne suis rien je suis orpheline d'une partie de moi

     Besoin de te sentir en moi

    Me donner cette jouissance qui calme mes maux

    Te donner cet amour jusqu'au bout sans retenue

    Me mettre à nue devant toi comme jamais...

    Sentir ta peau ton odeur

    et tout cet amour qui transpire en nous ...

    Parce que s'est toi et que ça n'appartient qu'à toi

    Que le reste n'est qu'illusoire et pale copie ...

     Je t'aime et je te le crie ...

    tu es mon amour à l'infini ...

    par dela la mort .... et même au dela

    je reste et tu reste a jamais TOI et MOI

    un plus un ne feront à jamais qu'un ...

    pas besoin d'être devin ...

    tu reste a jamais sur mon chemin

    tu reste à jamais mon destin

    tu reste à jamais mien ...

    je ne lacherais jamais ta main

    mais je sais qu'un jour tu seras enfin mien

    mais que ce n'est pas pour demain ...

    mais je t'attendrais et tu le sais bien ...

    ce qui nous lies ne peut être detruit

    et s'est ainsi ...

      

      

     

     


    1 commentaire